Le club des modestes

(I. Cano- Adapt. française: Naomi Ruiz de la Prada)

 

ana jose nacho

 

Cette liberté que j'ai voulue

S'est transformée en solitude

L'angoisse que me donnait l'idée de vivre ensemble

N'est devenue qu'un lourd silence qui m'éntrangle

 

Admettons qu'au fond

Rien d'autre n'est aussi bon

J'ai besoin de toi tout près de moi

 

J'ai besoin de tes mains sorcières

Pour briser mon sale caractère

Et retrouver au fin fond du club des modestes

Tant de baisers offerts à d'autres sans tendresse

 

Admettons qu'au fond

Rien d'autre n'est aussi bon

J'ai besoin de toi tout près de moi

 

Si jamais l'envie me reprend

D'aller draguer à tous les vents

File-moi une baffe et rapelle-moi que notre histoire

Est un miracle qui mérite un peu d'espoir

 

Admettons qu'au fond

Rien d'autre n'est aussi bon

J'ai besoin de toi tout près de moi

 

Duración: 3:38

 

 

GrupoMecano.com