Une femme avec une femme

(J.M. Cano - Adapt. française: P. Grosz)

 

descanso dominical france

 

Deux femmes qui se tiennent la main

Ça n'a rien qui peut gêner la morale

Là où le doute s'installe

C'est que ce geste se fasse sous la table

 

Quand elles sont seules, comme elles n'ont rien à perdre

Après les mains, la peau de tout le reste

 

Un amour qui est secret

Même nues, elles ne pourraient le cacher

Alors, sous les yeux des autres

Dans la rue, elles le déguisent en amitié

 

L'une des deux dit que c'est mal agir

Et l'autre dit qu'il vaut mieux laisser dire

Ce qu'ils en pensent ou disent ne pourrait rien y faire

 

Qui arrête les colombes en plein vol

A deux au ras du sol

Une femme avec une femme

 

Je ne veux pas les juger

Je ne veux pas jeter la première pierre

Et si, en poussant la porte

Je les trouve bouche-à-bouche dans le salon

 

Je n'aurais pas l'audace de tousser

Si Ça me dérange, je n'ai qu'à m'en aller

Avec mes pierres elles construiraient leur forteresse

 

Qui arrête les colombes en plein vol

A deux, au ras du sol

Une femme avec une femme

 

L'une des deux dit que c'est mal agir

Et l'autre dit qu'il vaut mieux laisser dire

Ce qu'ils en pensent ou disent ne pourrait rien y faire

 

Qui arrête les colombes en plein vol

A deux au ras du sol

Une femme avec une femme

 

Qui arrête les colombes en plein vol

A deux au ras du sol

Une femme avec une femme.

 

 

Duración: 4:05

 

 

GrupoMecano.com